Les Imbéciles

Valientes Gracias en direct sur R-DWA Radio Diois

En septembre, une émission consacrée à la cumbia traditionnelle colombienne et à Valientes Gracias est à l’antenne sur R-DWA Radio Diois. Pour écouter l’émission en entier en ligne, c’est par ici

« Les imbéciles » – Valientes gracias – Session live “A la recherche du groove perdu – Radio diois – Août 2016 from stéphane trouille on Vimeo.

5 autres titres en vidéo de la session sur notre page vidéo

Les imbéciles

Fuyant d’un pays en guerre, venue pour sauver ma pomme
Ici on rabâche sans cesse la démocratie et les droits de l’homme
Mi vida
Gaffe à la finance, mi vida
Attention aux banques, mi amor
Ces requins sont mauvais, mi cielo
Ils t’arrachent le pain, la maison
 
Puis je n’ai pas vu venir, on me l’avait pas annoncé
Qu’avec leur état d’urgence c’est devenu l’état policier
 
Mi vida
Gaffe à la matraque, mi vida
Fais gaffe aux grenades, mi amor
Vient encore une charge, mi cielo
Cours quand tu sens les lacrymos
 
Il est clair que les gendarmes protègent ceux qui ont le pognon
Libérons-nous ensemble de ce foutu système d’oppression
 
Mi vida
Gaffe à la finance, mi vida
Attention aux banques, mi amor
Ces requins sont mauvais, mi cielo
Ils t’arrachent le pain, la maison
 
Il faut passer à l’action jusque-là on était dociles
Bientôt ils vont regretter de nous avoir traités comme des imbéciles
 
Mi vida
Gaffe à la matraque, mi vida
Fais gaffe aux grenades, mi amor
Vient encore une charge, mi cielo
Il faut faire face aux lacrymos

 

Fin de la saison avant de nouvelles aventures

Sans ambages

Cet été, partout on est passé, nous avons été accueillies par des équipes de personnes dévouées, engagées, souriantes, dansantes, kiffantes et enivrantes… Un grand et sincère merci à toutes celles et ceux qui nous ont embrassées avec leur joie et leur bacaneria :

  • L’association l’Ebulition, les super nanas de Romans sur Isère
  • La Mairie d’Aouste sur Sye
  • Nuit debout à Crest !
  • Le quartier des Thermopyles dans le 14ème, à Paris
  • Le Café des sports à Paris
  • La Nuit Debout Paris
  • Le Festival des potes de La Bizz’art
  • Le Kazkabar à Joyeuse
  • Les jeudis de la Vieille Mule (je préfère la blonde)
  • Le marché de Laboule
  • Notre chère Boucharette Féministe
  • Le Festival de Sarran
  • Ardelaine, la SCOP qui fait beaucoup parler d’elle
  • Le resto Kitchenette de Simona et Cathy à Saillans
  • Le Jean’s Café de Dieulefit
  • Les Agités du Local à Die, toujours plus agités
  • En enfin, le Complèxe du Crabe, haut lieu de rencontre des gens décomplexés!

En septembre, une emmission consacrée à la cumbia traditionnelle colombienne et à Valientes Gracias sera à l’antenne sur R-DWA Radio Diois. Pour l’écouter en ligne, c’est par ici

Dès janvier 2017 nous reprendrons les concerts avec un répertoire tout frais et tout enragé, bien comme il faut.

 

La maestranza ou la supposée égalité entre hommes et femmes

 

LA MAESTRANZA

(auteur Gaiteros de San Jacinto, adaptation Valientes)

Para la gallina el maiz, pa los pollos el arroz

para la vieja los viejos y para la muchacha ron

A las muchachas decentes no les gusta bailar nada

Las inteligentes bailan como se les da la gana

Siete meses se han cumplido me divorcié de un huevón

mis amigas celebraron borrachita por el ron

Un pendejo me dio un beso que me pareció un sancocho

qué bobo tan atrevido donde había tanto bizcocho

C’est par son éducation qu’il sait pas coudre un bouton

j’ai pas passé de diplôme pour passer l’aspirateur

Tout au long de nos études, nous sommes premières des promos

mais pour garder les enfants, qui doit lâcher son boulot ?

On s'est connu à la fac et on a les mêmes diplômes

aujourd'hui à la maison, le ménage c'est pour ma pomme

Je fais du meilleur boulot que mon collègue de bureau

mais c’est parce qu’il a une bite que son salaire est plus gros

Valientes Gracias – “Maestranza” – Le Kazkabar, Joyeuse(07) – Mercredi 27 juillet 2016 from stéphane trouille on Vimeo.

La vie en résistance vaut la peine!

Connue dans le monde entier et identifiée aux rythmes latino-américains, la cumbia est née dans la vallée du fleuve Magdalena au nord de la Colombie. Elle est à la fois une danse et un rythme, résultat de la rencontre de trois peuples. On y retrouve les percussions des esclaves noirs originaires d’Afrique de l’ouest emmenés de force en Amérique, les flutes des peuples indigènes de la Sierra Nevada de Santa Marta et des éléments des musiques européennes notamment andalouse.

Né d’une envie collective de manifester, de dénoncer, de protester par le biais de la musique, pour une amélioration de la condition des femmes en Colombie et ailleurs, notre groupe joue à la terre, à la justice, à l’égalité, aux femmes, avec une pointe d’ironie et beaucoup de « sabor »!

Les chants de Valientes Gracias sont accompagnés par des tambours (tambora, alegre y llamador), des gaitas (flûtes amérindiennes du nord de la Colombie), des maracas, clarinette, accordéon et bien d’autres surprises.

En plus de la cumbia, notre groupe invite les spectateurs à une découverte d’autres rythmes dansants traditionnels colombiens: bullerengue, porro, chandé, … Nous interprétons nos propres compositions et reprenons certains morceaux en les revisitant avec des paroles féministes et engagées.

Ecrivez-nous à:

valientes.gracias@riseup.net

logo_fondblanc